Vivendi choisit de vendre SFR à Numericable

Date : samedi 05 avril 2014 @ 23:24:47 :: Sujet : Numericable

 

Vivendi a annoncé samedi avoir retenu l'offre de Numericable pour la vente de l'opérateur mobile. L'opération devrait représenter une valeur totale supérieure à 17 milliards d'euros...



Vivendi a sonné la fin de la partie. Par un communiqué tombé samedi en début d'après-midi, le groupe qui affirmait vendredi vouloir prolonger ses travaux de réflexion sur la vente de son opérateur téléphonique SFR durant tout le week-end, a annoncé que la décision était prise. Le Conseil de surveillance de Vivendi a donc décidé «à l'unanimité» de retenir l'offre de Numericable et sa maison-mère Altice au détriment de celle de Bouygues.

Selon le communiqué, le conseil d'administration de Vivendi a décidé «au terme des huit séances de travail tenues tant à huis clos qu'en présence de l'ensemble des conseils (banquiers et avocats)» de céder l'opérateur téléphonique pour 13,5 milliards d'euros perçus à la réalisation de l'opération. Un complément de 750 millions d'euros pourrait suivre, ainsi que la possibilité de pouvoir céder ultérieurement sa participation de 20%. L'opération est ainsi évaluée à plus de 17 milliards d'euros. Le groupe ajoute qu'il rendra compte des conditions dans lesquelles l'opération a été conduite à l'assemblée générale prévue le 24 juin.
Un examen attentif des offres

Le groupe dit avoir retenu l'offre qui correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeur pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs de Vivendi. Et si les discussions étaient devenues exclusives avec Altice depuis le 14 mars, le conseil assure avoir «procédé à un examen attentif des offres, ainsi que des courriers et documents que le Groupe Bouygues a pris l'initiative de lui adresser pendant cette période d'exclusivité, y compris jusqu'à ce jour, en vue d'un rapprochement entre SFR et Bouygues Telecom».

Car malgré sa mise à l'écart, Bouygues n'a rien lâché pour tenter de passer en force. La bataille s'est même déplacée sur le terrain politique. Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, s'est ainsi fait menaçant en dénonçant les dangers d'une cession de SFR à Numericable, promettant au passage un contrôle fiscal à Patrick Drahi son PDG. Celui qui est désormais ministre de l'Economie a pris acte de la décision de Vivendi. Mais Arnaud Montebourg a prévenu qu'il entendait «redoubler de vigilance» sur le respect des engagements pris auprès de lui par Altice et Numericable». Les deux entités ont promis de «ne supprimer aucun emploi postérieurement à la fusion, sous quelque forme que ce soit», a assuré le ministre.

Le relèvement trois jours plus tard de l'offre de Martin Bouygues avec le soutien des groupes Pinault, Decaux, ainsi que de la Caisse des dépôts, n'aura pas davantage d'effet sur la décision finale. Tout comme la tentative de la dernière chance, adressée le vendredi 4 avril au matin, date butoir, et qui a fait grimper les compteurs à 15 milliards d'euros, alors qu'officiellement l'offre d'Altice était bloquée à 11,85 milliards d'euros.

 

Source : lefigaro








Cet article provient de Cable-info.net : l'actu Numericable (Noos & UPC), Auchan Box et Darty Box THD

L'URL pour cet article est : http://www.cable-info.net//article.php?sid=574